Ahmed KHETTAOUI



Nombre de nouvelles en ligne : 5



Vous appréciez cet auteur ? Partagez sa fiche !
nouvelles persos auteur Ahmed KHETTAOUI



Romancier, Nouvelliste, Poète Algérie, il est né en 1951 à Oran, Algérie.
A neuf ans, son père quitte ce monde, et il fut élevé par sa mère.
Sa tempête enfantine sobre, misérable, abusive fut moins forte quand il faisait sombre, où il ventait, grâce à une conjonction, à un soin décortique maternel, à une faculté affectueuse, didactique endurante, défiant tout vent, ou courant opposant, misérable, diabolique, ou déviant .
Dès lors, l’'orphelin Ahmed Khettaoui, trimbalait, esseulé, cette vie à sa manière entre deux villes au sud ouest Algérien : Mecheria et Boussemghoun, son village natal : fontaine d’'inspiration, d'’abreuvement, d'’irrigation pensive, ruminante, et refuge lointain, enfantin, contemplatif..
Aux berges de ses émotions, sa sensation, son intuition, son cheminement ; il tissait ses retrouvailles jusqu'’à l’'âge de la puberté où il rejoint l’'enseignement à un âge intempestif… juste pour faire face aux besoins familiaux.
Au fil du temps, il découvrit une autre ère émotionnelle, passionnante, spirale même …
Comme tout jeune, passionné, doué, il s’'engouffre ; épris par l’'écriture, lecture dans le creux de « la Paralittérature » en chuchotant ses « pas », ses tentatives : proses, poésie, paroles …
A 15 ans déjà sociétaire adhérant à la SACEM à Paris (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique) en tant qu’'auteur.
Il restaure ses « petites » pensées d’'adolescent, en dévorant les grandes œoeuvres des grands écrivains tel que Molière, Voltaire, Victor Hugo, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Louis Aragon, Paul Éluard, Alfred de Musset, Emile Zola, Balzac, Pierre Corneille, Jean Racine, Alphonse Daudet (en particulier sa nouvelle : La Chèvre de monsieur Seguin, Lettres de mon moulin), Guy de Maupassant et autres …

Ce dernier préoccupe son attention au point où il adhère, voire il s’'intègre à son âme, sa moralité, sa singularité, sa particularité , ainsi que Gibran Khalil Gibran, le grand penseur, écrivain poète, peintre Libanais .Ce penseur idéaliste lui lègue sa sphère, sa particularité, voire son influence.
Au moment où son parcours littéraire commence à certifier ses « palpes », le jeune écrivain, poète Ahmed Khettaoui entame le monde de la publication par ses œoeuvres primitives à travers plusieurs revues, tribunes, magazines et journaux... en premier lieu en langue arabe.
Il exerce l'’enseignement, étant élève de l’'école normale. Il quitte cette sphère, ce système vers le journalisme : Reporter….. éditorialiste, chroniqueur, rédacteur en chef (presse écrite) en langue arabe, responsable, Chef de département à la radio algérienne, producteur, animateur d'’émissions culturelles, littéraires..
Elu en 1981 : Secrétaire National à l’'union des écrivains Algériens (membre de l’'exécutif), mandat électoral (1981-1984).
Il écrit au bord et à bord de sa tendance, sa conviction idéologique, socialiste, humanitaire : son premier recueil en poésie (en vers libres) en langue arabe, intitulé : « Le soleil annonce sa pertinence au sang ». Il découvrit, par la suite, que la littérature engagée ne reflète pas forcement la personnalité, la sentence de l'’écrivain. En tamisant la littérature russe appropriée aux dirigeants soviétiques et bolchevistes (bolchevique).(leaders de ce courant) par sa lecture profonde et sa large admiration aux grands écrivains russes tel que Tolstoï, Tchékhov, Pouchkine, Maïakovski, Fiodor Dostoïevski, spécifiquement son ouvrage : « Crime et Châtiment » et autres ..
Parallèlement, il s’'abreuva d’'une forte tendresse maternelle spécifique, étant dernier fils gâté, dont il s'’éloigna du gouffre, de l'’errance, en allaitant une tendre affection octroyée par sa chère maman, parsemée d'’un grand attachement purifié, un enlacement conjugal suintant un amour profond côtoyant un lien parental, voire une relation Sainte de lignage conjugal, orné par un mariage angélique, couronné par une cérémonie « fée » ravissante, séduisante, éternelle, qui s'’appelait le 22 septembre 1977 (le jour radieux de son mariage ) avec son actuelle épouse (confidente) qui a donné à ce monde : six filles et un garçon .
Le romancier, nouvelliste, poète, Ahmed Khettaoui, en outre, forgea ses écrits par une série d'’édition.
Jointement, progressivement, il publie son premier roman : « La Cité des leurres » aux éditions Légendes (Algérie ) suivi par une série de romans et recueils (nouvelles) citant à titre d’'exemple : « L’aisselle du navire » ( roman ) et autres ..(10 romans et recueils au total ) .
Féru du surréalisme, du symbolisme , il s’'interroge sur la tourmente pensive dont il a hérité de ce courant littéraire objectant, où on trouve souvent, probablement parfois en majoration, plein de séquelles, de questionnement, de méditation, de tatouages, d'’influence dans ses oeœuvres, en langue Française comme en langue arabe .
Ahmed Khettaoui fut l'’acte de plusieurs lauréats et gratifications. Glorifié par de multiples prix décernés par différentes institutions.
Actuellement en retraite, depuis 2006, venant du monde journalistique (information). Il consacre, systématiquement, le reste de sa vie à la méditation, l’'écriture.
En sa possession plusieurs manuscrits en voie de parution ... et de nombreux points de suspension ennuyants sur le « vécu » et à la question contemporaine actuelle dans ses dérives, rives et diversité….



Les nouvelles de cet auteur



Merci à nos partenaires

Les partenaires qui soutiennent Nouvelles-Persos nous permettent d'y consacrer du temps, et donc de gérer le site dans l'intérêt des auteurs et des lecteurs.
Merci à eux.

Actualités

Mises en ligne, news, infos...


Statistiques

Nouvelle-Persos

Une nouvelle est une oeuvre littéraire proche du roman, mais qui s'en distingue par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des évènements contés.