Des valises pour un rêve



Nouvelle écrite par EVERCLAY dans le style Drame



Vous aimez cette nouvelle ? Partagez-là !
image3

Un de nos partenaires

SOLUTION - TRADUCTION
Traduction professionnelle
Pour tout type de projet

Lyon printemps 2011.

Pablo avait cinq ans et vivait près du grand crayon. Il ne sortait plus de chez lui depuis quelques semaines. Les médecins lui avaient diagnostiqué une maladie orpheline. Il restait cloîtré chez lui. Seul avec son père il vivait ses dernières semaines dans ce monde.

Sa mère n'ayant pu supporter voir son unique fils dépérir, elle était partie ailleurs. Où ? Erwan , le père, l'ex mari se le demandait toujours...
Il aimait à penser qu'avec le métier que faisait sa femme Angel, elle allait lui ramener un vaccin, un antidote, que sais je ? Qu'importe, il voulait que son fils grandisse. Il voulait l'emmener au Stade, courir au bord du Rhône,...

Pablo n'avait jamais vu la mer ou seulement dans les films. C'était trop tard, tout le monde le savait trop bien. Mais Erwan n'était pas de ceux là.
Des nuits devant son écran, aux calculs impossibles, il s'endormait, exténué sur son bureau. Quelques fois, quand les nuits étaient trop dures, Pablo couvrait d'une couverture son père fatigué.

Et puis un jour, Erwan décida que c'était le moment de faire rêver son fils, avant qu'il ne parte à jamais.

Ammassalik (sud du Groënland) Eté 2011

Erwan descendit de l'avion, puis sortit son portable et composa un numéro.
- Man, c'est moi
- Que fais -tu ? où es tu ?
- Je reviens bientôt, comment va Pablo ? tu lui as dis ce que je t'avais dis...
- Il résiste, ton fils est courageux, oui il croit que tu es allé cherché Angel... c'est vrai ?
- Je ne sais pas, je ne peux rien dire pour l'instant, je te rappelle dès que je peux...embrasse le de ma part et dis lui que je l'aime...
Puis il raccrocha.

Deux jours plus tard, Erwan avec sa combinaison de ski était perdu au milieu de nul part. Il creusait un trou au milieu de la banquise, puis il y glissait à une grande profondeur une valise.
Une fois le trou rebouché, il avait froid, très froid, exténué de son périple, péniblement il rallia son scooter et rentra à la première ville rencontrée.

Septembre 2011, quelque part en Antarctique

Erwan déposa sa dernière valise au fond du dernier trou.
Il avait perdu plus de 15 kilos, les voyages ca creuse...

Retour à la maison, le 22 septembre. Pablo était très affaibli, la maladie l'emportait peu à peu.
- Papa ! Papa! tu as trouvé maman...
- Fiston j'ai deux bonnes nouvelles pour toi...
Pablo sourit et sauta dans les bras de son père.

Erwan reposa tendrement son fils au sol.
- J'ai trouvé ta mère, elle a presque trouvé le remède...
- Et la deuxième Papa... Maman est là ... ?
- non , bientôt sans doute... la deuxième c'est que tu verras la mer bientôt...
- On s'en va quand ? s'exclama Pablo
- On ne part pas, elle vient à nous...

Erwan monta en compagnie de son fils en haut du plus haut étage du crayon. Pablo s'asseya sur les genoux de son père face à une grande baie vitrée.
- Papa regarde, regarde, c'est la mer qui arrive...
- Elle arrive oui, je te l'avais promis.

Une gigantesque vague avançait dans un bruit lourd et silencieux, emportant tout sur son passage.
La mer était au rendez vous , comme l'avait prévu, l'ingénieur chef Erwan de son prénom.

- Papa, c'est quoi ces gens qui flottent, ils nagent ? on dirait qu'ils sont morts...
Papa ? papa? pourquoi tu pleures...?

Pablo mourrait quelques jours après, comme 2 milliards et demi d'humains.

image1

Lecture aléatoire

Envie de flâner au fil des pages et de découvrir des récits, des histoires et des personnages au hasard, c'est par ici.



Merci à nos partenaires

Les partenaires qui soutiennent Nouvelles-Persos nous permettent d'y consacrer du temps, et donc de gérer le site dans l'intérêt des auteurs et des lecteurs.
Merci à eux.

Actualités

Mises en ligne, news, infos...


Statistiques

Nouvelle-Persos

Une nouvelle est une oeuvre littéraire proche du roman, mais qui s'en distingue par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des évènements contés.