nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


La dernière mission


Auteur : EVERCLAY

Style : Fantastique




Quelque part, le 21 décembre d'une année oubliée pour l'homme...

Il avait plu durant tout le voyage, Sadujj parcourait à présent les derniers kilomètres qui le séparait de son objectif. Le visage usé, les yeux à moitié endormis, il déambulait, titubait par moment. Le soldat Sadujj devait remplir sa mission, pour son pays, pour l'homme, pour l'humanité ! Depuis deux mois, il marchait, montant aux sommets des montagnes, dévalant des rivières à la nage, il touchait enfin au but.

L'épais brouillard qui s'était posé sur la montagne l'empêchait de voir l'imposant château. A l'intérieur de cette imprenable forteresse comme disait la légende, il y avait son objectif, sa mission pour laquelle il avait été préparé.

Ses jumelles parcouraient minutieusement les alentours : aucun garde, aucune signe de vie à l'horizon. De nouveau il parcourra plus précisément les alentours, mais l'évidence était là ! Pas un chat.

Il décida de s'approcher prudemment de la citadelle, descendit la pente pour atteindre le creux de la vallée puis entama la montée jusqu'au château. L'ascension était périlleuse, il y parvint assez rapidement contre tout attente. Surpris de son arrivée et de cette facilité, il continua son avancée.

Soudain la peur le gagna, quand il ouvrit le portail. Le grincement métallique glaça son sang, il se rappela des millions de morts que cet homme avait sur sa conscience. Il avança alors rempli encore plus de courage.
Une porte était entre ouverte, il s'y glissa, lentement, discrètement. Il était à l'intérieur !

Sadujj savait exactement où le dictateur avait ses quartiers. Son plan inscrit dans sa tête, il avançait calmement, dans les escaliers, longeant les couloirs. Il n'y avait personne, aucun gardien, aucun signe de vie, même pas un rat ou un cafard !

Au bout d'un innombrables couloirs, se trouvait la fameuse pièce. La porte était fermée. Il tourna délicatement la poignée, certain que la porte serait fermée à clef. Mais encore une bonne surprise, elle était ouverte. Ne comprenant toujours pas cette facilité déconcertante pour atteindre son objectif, il rentra la pièce.

Un froid glacial régnait, les murs étaient remplis de mots incompréhensibles, des cartes du monde étaient dessinées. Des photos de Hitler, César, Napoléon jonchaient le sol, ses idoles sans doute pensa Sadujj.

Au milieu de la pièce un immense fauteuil, une sorte de trône. Enfoncé comme un pacha, le tyran était là. Il était à dos à lui, c'était si facile, trop facile pensa le guerrier.

Il sortit son couteau, et repensa à sa première mission, quand il avait dû trahir son meilleur ami pour sauver des milliers des personnes.
Il avança lentement vers lui, le couteau en avant. La lame aiguisée, brillante faisait contraste avec son uniforme troué, son visage salis par le long périple. La lame vengeresse avançait inexorablement vers son destin.
Il avala sa salive. Mais quand il voulut lui trancher la gorge, tout était déjà fini pour Sadujj. Le tyran était déjà mort, il était froid, glacé, au plus profond des os. Tout s'éclaira soudain, tout avait été si facile, évidemment...

Sur les genoux du vieil homme, une lettre :
« J'abandonne, je me retire du jeu, je suis un vieillard usé. J'avais tant espoir en vous. J'ai tout fait pour vous, la machine s'est emballée. Peu à peu vous avez perdu raison et âme, vous vous êtes enfoncés dans mensonge et solitude. Vous êtes prisonnier de votre mémoire. Vos souvenirs ont séché sur le bas côté. Vous ne parlez que passé mais c'était déjà trop tard. Tard, d'avoir trop souffert. Et d'avoir laissé faire. Vous avez cru combattre le mal par le mal. Mensonge humain que de voir que le bien ou le mal ou de penser blanc ou noir. Cruauté humaine que de penser à sa seule gloire et à la destruction de l'autre.

Signé Dieu,
matin du 7 août 1945.

Adieu et bonne chance ... »


Sadujj tomba à genoux et pleura...





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -