Femme idéale



Nouvelle écrite par Max-Louis MARCETTEAU dans le style Réflexion



Vous aimez cette nouvelle ? Partagez-là !
image3

Un de nos partenaires

MULTI PANDA
Création de sites internet
Site vitrine ou site sur mesure

Le F est avant le I dans notre alphabet ! Cette remarque aussi anodine soit-elle a son importance. C'est le F de femme qui prime. C'est la femme qui passe avant l'idéal. La femme est avant tout un être, où la vérité de son existence est due, non à l'aspect purement matriciel, mais à sa maîtrise des situations. Son pouvoir est immense, il peut être machiavélique, il est dans la majorité des cas une expression positive. D'ailleurs, dans le Larousse de 1923 en deux volumes, à la définition : femme, il est écrit à la deuxième ligne : " La femme est une puissance. " Tout homme se doit de reconnaître que la femme est sa complémentarité et inversement! Beaucoup confondent, complémentarité et supplémentarité.

La femme se met en valeur pour son regard mais aussi pour s'attabler au miroir des autres. La femme s'attend dans le vestibule de sa vraie valeur pour apparaître sous sa forme la plus généreuse. Cependant combien de femmes s'affirment pleinement au grand jour de leur contemporain ? La femme est cette flamme qui tourbillonne, plie mais ne rompt pas. Cette flamme est sensible, fragile, vibrante, résistante, intense, extraordinaire.

L'idéal est une conception de l'esprit où le parfait s'établit comme pur pour celui ou celle qui se le représente ! L'écrivain Valéry à écrit dans Rhumbs: " L'idéal est une manière de bouder "… la réalité. Elle permet d'avancer dans sa vie pour essayer d'atteindre le firmament d'une abstraction subjective! Ce qui donne matière à réflexion. L'idéal se construit comme on construit sa propre maison en espérant avoir tout le confort ! C'est là, la véritable démarche de chaque être humain, un tantinet réfléchi des neurones ! L'idéal c'est un conglomérat dont les mots sont les mortiers ! L'idéal est un feu que nous entretenons ! Cependant si ce feu devient brasier, le mot se transforme en : idéologie et nous perdons l'essence même de l'idéal individualiste, pour nous perdre et perdre l'humanité, car l'idéal commun est le fossoyeur de la société.

L'homme de tous les jours reste basiquement sur le corporel. Il est homme de cavalerie et ne conçoit la femme que sur la literie ! Homme de peu de raison, il prend sa part du butin que de moitié ! Cependant, si ce dernier n'a pas tout à fait tort, il échappe à un essentiel, celui de la femme dans son entier. Mais en vérité, la femme idéale n'existe pas, comme l'homme idéal d'ailleurs. Seul, l'Amour Vrai, permet d'accéder à un idéal féminin composé ! Il existe. A chacun de créer des liens pour que la fusion des êtres puisse avoir lieu !

image1

Lecture aléatoire

Envie de flâner au fil des pages et de découvrir des récits, des histoires et des personnages au hasard, c'est par ici.



Merci à nos partenaires

Les partenaires qui soutiennent Nouvelles-Persos nous permettent d'y consacrer du temps, et donc de gérer le site dans l'intérêt des auteurs et des lecteurs.
Merci à eux.

Actualités

Mises en ligne, news, infos...


Statistiques

Nouvelle-Persos

Une nouvelle est une oeuvre littéraire proche du roman, mais qui s'en distingue par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des évènements contés.