nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Histoire en Côte Nord


Auteur : DENIOU

Style : Historique




C’est maintenant officiel, la petite équipe de théâtre «La Stella» se déplacera fin novembre, pour jouer Anne de Bretagne.

L’italien et metteur en scène, vient de donner son accord pour deux représentations, là-bas sur la côte nord.

Jo annonce cette nouvelle à la famille ; sa fille Mumu sera la reine Anne.

Le jour j est arrivé. Jo, Jaja, tonton et tata sont bien décidés à voir fille et nièce sur scène.

Ici c’est la côte nord, avec ses artichauts, ses oignons et toutes ses battisses en pierre. Il y en a des maisons et des grandes salles. C’était riche par ici, à une certaine époque.

La troupe se produit non pas dans cette salle, mais dans la grande salle près de l’ancien presbytère.

Quelques personnes sont déjà là et l’on sort les carnets à souche, numérotés, histoire de savoir combien assisteront à cette pièce de théâtre.

Le décor est sobre, peu de meubles, un grand lit à baldaquin sans rideau.

Tous les quatre ouvrent grands leurs yeux et leurs oreilles. Comment sera-t-elle ? Comment va-t-elle jouer ? Tous ont un peu de trac… pour elle.

Anne, la jeune, fille de François II et de Marguerite de Foix arrive sur scène ; à «quatre pattes» elle joue avec ses poupées.

Sa gouvernante est comtesse de Laval ; son maître d’hôtel est aussi poète. On y danse et on y chante.

Elle a neuf ans. Son père s’inquiète ; il est Duc souverain de Bretagne et pense déjà à sa succession, mais il n’a pas d’hériter mâle.

La Bretagne ne peut se permettre une crise dynastique, pire encore il n’est pas question de voir le Duché dans les mains du Roi de France.

Il veut renforcer sa position contre ce Roi ; c’est donc en 1486 qu’il fait reconnaître sa fille Anne, héritière, par les Etats de Bretagne. La perspective de joindre le duché à leur domaine permet ainsi successivement d’obtenir l’alliance de plusieurs princes d’Europe.

Anne est bien jeune pour tout cela, mais n’a telle pas déjà été fiancée officiellement dès l’âge de quatre ans.

En 1488 la guerre fait rage. François II et ses armées subissent une défaite à Saint Aubin du Cormier. Il est contraint d’accepter le traité du Verger ; une clause stipule que ses filles ne pourront se marier sans l’assentiment du roi de France.

L’auditoire est concentré sur cette scène. Mumu change de tenue… et le captive de plus en plus. A mes côtés, je regarde brièvement ses parents.

François II meurt. Le pays est en crise ; une nouvelle guerre franco bretonne éclate.

Le 19 décembre 1490, à Rennes, Mumu, devenue duchesse, épouse en première noce le futur Maximilien 1er, .alors titré Roi des Romains. De ce fait, elle devient Reine. Le lit à baldaquin est secoué. Je regarde à nouveau les parents ; pas un mot.

Ce mariage ne plaît pas à tous et Rennes est assiégé.

Le 6 décembre 1491, Anne, quatorze ans, épouse en urgence le Roi de France, Charles VIII. Ce mariage sera validé après coup par le Pape Innocent VIII.
Ce mariage est conclu pour assurer la paix entre le duché de Bretagne et le royaume de France. Le 8 février 1492, Anne est couronnée et sacrée Reine de France à Saint-Denis. Son époux lui interdit de porter le titre de duchesse de Bretagne.

Le mariage d’Anne avec Maximilien est considéré comme n’ayant jamais existé.

La scène reste sobre ; quelques acteurs seulement.

De cette union, Anne à six enfants. Mumu est enceinte presque tous les ans ; elle se traîne sur scène ; elle se roule ; elle crie ; elle pleure ; elle rage ; tous meurent en bas âge.

Le public se retient.

Mumu ne joue plus avec ses jouets ; la Reine est bafouée, la Reine a dû grandir vite… trop vite.

Le 8 janvier 1499, à Nantes, la Reine Anne de Bretagne épouse «en deuxième noce» Louis XII ; elle a vingt deux ans et aura deux filles.

Elle retrouve la Bretagne et les Bretons.

Elle s’affaire à maintenir les impôts seulement sur les états, les octrois et les jugements sur les pays.

Elle est de plus en plus cultivée ; l’art Italien lui plaît particulièrement.

Elle se veut vertueuse et s’applique à la prudence, la force, la tempérance et la justice.

Sa fille Claude de France va épouser le futur François 1er… Anne refuse ce mariage... qui aura lieu quatre mois après sa mort.

Mumu est agrippée à la barre du lit, tout en haut. Elle crie sa douleur…; la reine se meurt…silence, la reine est morte ; Anne tombe ; un lourd silence règne dans toute la salle.

Le public reste dans son silence ; le silence est de plomb.

La pièce est terminée, le public reste encore dans son silence… un long moment.

Les lumières finissent par s’allumer. Mumu se relève, la troupe se présente.

Applaudissements, applaudissements… Réels moments d’histoire… applaudissements. «Chapeau» la nièce !

Nous rentrons, ravis de cette soirée. Sur la longue route, la pluie : c’est le déluge.

Je prends ma clé et nous rentrons par la porte de la cave. Nous voilà chez nous, bien à l’abri. Je mets mes chaussons et cours vers l’escalier. Je monte à l’étage en direction de la chambre du milieu. Le fer à repasser est débranché. Je souffle.

L’idée de le savoir allumé m’a perturbé pendant cette soirée. Ouf.

La nuit est là, elle est bien là. Je m’endors en pensant à Anne et à ses si nombreuses abnégations…





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -