Un pont entre Orient et Occident



Nouvelle écrite par Christophe BAILLAT dans le style Historique



Vous aimez cette nouvelle ? Partagez-là !
image3

Un de nos partenaires

SOLUTION - TRADUCTION
Traduction professionnelle
Pour tout type de projet

Le sculpteur florentin use habilement de tous ses instruments pour dessiner et mesurer. Sorti de sa tête et de ses études, son David trône Place de la Seigneurie. Mais il n’a encore jamais ouvert son compas comme il le fait cette année 1506, sur une carte. Il est grand-ouvert. La charnière résistera t-elle à l’écartement ? Dans le grain du papier, la pointe en fer a percé un petit trou à l’emplacement de Florence, en terre catholique. La mine de plomb retombe loin de ce point, très loin, aux portes de l’Orient.

Le 13 mai, Michel Ange foule la terre musulmane. Artiste en résidence à Constantinople, il est invité par le sultan.

Bercé par les flots, ceux que les échansons versent dans son verre, tantôt vin, tantôt eaux parfumées, ou par les flots qui dansent sous leur barque, sur le Bosphore, Michelangelo s’imprègne de la ville, de sa matière, de son histoire. Le chant des muezzins lui rappelle qu’il a quitté brutalement le pape à Rome. Jules II ne voulait plus ni le recevoir, ni le payer. Comment alors refuser la singulière requête du sultan Bayazid ?

Alors qu’il a passé toute la nuit dans le vin d’une taverne, c’est à l’aube, dans les vapeurs d’un bain, que Michelangelo entrevoit le fil qu’il doit tisser pour traverser la Corne d’Or entre les quartiers Nord de Constantinople et ceux du centre. Le poète Mesihi le veille d’un peu trop près à son goût. Il rêve encore à cette danseuse avec laquelle il a passé la nuit dans la chaleur du mois de juin. Epaule couleur safran, sentant le musc, un grain de beauté à la base du coup. Ses cinq bracelets de cheville tintinnabuleront encore longtemps à son oreille.

Cela ne l’empêche pas de travailler à son projet, au contraire. Il y travaille tout le jour. Léonardo da Vinci a commis l’erreur de travailler pour ce même projet à distance. Son projet a été ignoré. Aussi, Michelangelo se plonge au plus profond de cette ville. Entre Stamboul et Péra, la colline fortifiée, il observe et mesure. Revenu dans sa chambre, il est aussi faible qu’un autre homme. Il demande pitié à son Dieu d’avoir quitté ses coreligionnaires. Le remords et la crainte du châtiment divin l’habitent. En sueur, il se retourne sur lui-même dans son lit pour tenter d’y échapper. L’enjeu est trop grand, il n’aurait pas dû accepter ce travail. Mais il faut bien vivre. Quand donc aurais-je une avance sur mes gages, demande t-il à Mesihi. Tout son corps est à nouveau anxieux. Il aperçoit le tombeau du pape qui s’ouvre vertigineusement sous le Génie chargé de sa construction. Génie parti sur un autre projet, en quête d’argent autant que de gloire.

Le lendemain, il est en joie.
Son pont sera construit. Il est invité à voir la maquette faite à partir de ses dessins. Lui repartira bientôt, son pont restera, comme la danseuse andalouse rencontrée dans cette taverne. Il attend toujours l’argent promis. Constantinople balance entre l’est et l’ouest, comme le maestro Michelangelo balance entre le sultan et le pape, comme son pont balancera entre les deux rives. Il se fait traduire les félicitations qu’on lui adresse déjà, le chantier de construction à peine commencé. Le pont s’élève pierre par pierre, entre la chaleur de l’été en ville et l’onde fraîche qui baigne les pieds des piliers. La brise marine survole, légère, les arches de l’édifice qui repose profondément et affleure par endroits, trait du maestro suspendu sur l’eau.

Après plusieurs mois, l’Italie manque à Michelangelo. Il laisse ses plumes, son compas, ses feuilles et repart enveloppé d’un caftan, à la mode turque. Au-dessus de lui passe une ligne qui finira sa course de l’autre côté.

Rien de plus.

image1

Lecture aléatoire

Envie de flâner au fil des pages et de découvrir des récits, des histoires et des personnages au hasard, c'est par ici.



Merci à nos partenaires

Les partenaires qui soutiennent Nouvelles-Persos nous permettent d'y consacrer du temps, et donc de gérer le site dans l'intérêt des auteurs et des lecteurs.
Merci à eux.

Actualités

Mises en ligne, news, infos...


Statistiques

Nouvelle-Persos

Une nouvelle est une oeuvre littéraire proche du roman, mais qui s'en distingue par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des évènements contés.