nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Comme une évidence


Auteur : DOUCET Danielle

Style : Romantique




- 1 -

J'ai toujours aimé les beaux sacs…. Celui-ci est juste ce qu’il me faut. J’ai bien fait de l’acheter !
Je l’ai posé sur la petite table ronde, entre lui et moi…
Lui, m’observe, je ne sais pourquoi, de cet air amusé et intrigué qu’ont les hommes face à certains mystères féminins … Il me regarde sortir mon agenda en cuir, et glisser ma main au milieu des différents objets, il sourit en voyant le livre et le miroir jaillir de ce sac aux trésors, j’atteins mon rouge à lèvres … et sans me servir de mon miroir le passe sur mes lèvres.

Il regarde la scène, silencieux et interrogatif, presque gêné de cette intimité soudaine.
Je le regarde avec un large sourire comme pour répondre à son étonnement :
« Je cherche un stylo… Lui dis-je, mais cela risque de prendre du temps!
J'ignorais que ce moment deviendrait riche de sens entre nous.

Riche de sens, car cette intrusion dans mon intimité met soudain en lumière ce qui se joue depuis notre première rencontre.
Songer à cette première rencontre me donne envie de sourire, d'ailleurs je souris .
Il est là, le dos tourné, je l'observe, j’attends qu'il se retourne... il ne le fait pas tout de suite, seulement au moment où j’arrive tout près de lui... nous ne nous étions jamais vus, seulement en photos mais je l'ai reconnu tout de suite, je crois que je l'aurais reconnu sans même avoir vu la moindre de ses photos tant je le devinais à travers nos écrits...


- 2 -

Mais aujourd'hui est un autre jour, et je suis là assise près de lui, un sac aux mille trésors entre nous ... et ses yeux amusés posés sur moi.

Toujours en souriant il me dit qu’il perçoit de la candeur derrière ma spontanéité, mes rires …
Je le regarde et soudain je prends conscience du charme qu’il opère depuis des semaines sur moi ...
Je l'observe plus attentivement, je me laisse prendre à son regard ; il est séduisant et n’en n’a aucune conscience… Ce qui le rend encore plus séduisant ….

Mon sac est toujours grand ouvert sur la table et de nouveaux objets sont apparus: une brosse à cheveux, une carte postale, un foulard.
« Le sac d'une femme est, pour moi, un espace bien personnel, intime… me dit-il, j'imagine que c'est son jardin secret. Alors, je suis gêné d’entrer ainsi dans ta vie privée !

Le petit signal que mon cœur m’envoie ne me laisse pas de doute, je suis en train de tomber amoureuse…
«Oui, j’ai envie que tu entres dans mon jardin secret», je me mords les lèvres pour ne pas le lui dire, c’est vrai, il a raison, je suis spontanée et peut-être un peu trop

Un silence empli de pensées s’instaure doucement, nous l’écoutons ce silence… il nous dit tant de choses, trop de choses peut-être…
«Ne t’emballe pas mon cœur! Tu risques d’avoir mal …»


- 3 -

Le plus naturellement du monde, sa main vient enlacer la mienne, qui ne bouge pas mais qui tremble il me semble …. Je suis bien…. Puis son bras s’enroule autour de mes épaules, je pose ma tête contre son cou … Nous restons un long moment ainsi, sa chaleur enveloppant la mienne….

Encore une dizaine de kilomètre avant d’arriver à la maison … je n’ai pas vu le temps passer tant mes pensées étaient occupées.

Je me remémorais avec délice nos instants, j’oscillais entre rêve et réalité.
Moi, la célibataire «irréversible», la femme qui se dit libre et n’acceptant aucune attache sentimentale, me voici au volant de ma voiture, en train de rêver à ses mots, à ses gestes, à sa tendresse avec cette brûlure au cœur qui ressemble fort au feu de la passion.
«Cela ne va pas recommencer! Pensai-je, une fois m’a suffit, ne t’emballe pas mon cœur, reste lucide!»

Lucide, oui, je devais le rester:
«Géographiquement nous sommes éloignés l’un de l’autre, nous ne nous verrons pas souvent, le temps fera son œuvre, je l’oublierai comme il m’oubliera.»

Je me sentis soudain soulagée par cette perspective, il me fallait garder cette indépendance, et cette liberté qui m’étaient si chères.
C’est donc toute guillerette que je tournai la clé de ma porte d’entrée.
J’étais plutôt heureuse de retrouver mon chez moi, sans odeur de cigarette, sans présence masculine …seulement les effluves de mes parfums… j’étais bien …


- 4 -

Mes pensées revenaient bien malgré moi… J’étais furieuse de ne pas parvenir à les chasser et de m’y sentir si bien… je me serais flanqué des claques!
"Tu me rends heureux par ta présence m’avait-il dit, maintenant tout est possible pour moi"
Des mots dits dans l’émotion d’un moment, rien de plus me forçai-je à penser…
"Désormais, je ne pourrai travailler que dans ton regard.." avait-il ajouté …

J’avais eu la faiblesse de lui répondre que même loin mes pensées l’accompagneraient partout… j’étais sincère, mais je n’aurais pas dû. Je rectifierai le tir …

Le téléphone se mit à sonner, je regardai de qui provenait l’appel, c’était lui …. Je ne répondrai pas.

Cette nuit là, je ne parvins pas à dormir, j’étais en lutte avec l’envie d’écouter le message qu’il m’avait laissé et l’envie de l’effacer, je trouvai cette deuxième solution stupide, car ma décision était prise, je lui téléphonerai demain pour lui dire que notre histoire s’arrêtait là et je ne m’éterniserai pas de crainte de ne pas résister à sa voix que j’aime tant.

J’écoutai donc le message ….
«C'est moi ma chérie je pense à toi, et aux heures passées ensemble, as-tu fait bonne route? je t’aime ….

Mon courage m’abandonnait, il suffisait que je l’entende pour que ma belle théorie sur tout ce qui touche à ma liberté soit remise en cause … Mon cœur battait la chamade, et la nuit, tout est multiplié par 100…. Je me sentis très seule…


- 5 -

Et si la vraie liberté était justement de faire un pied de nez à tous mes préjugés ridicules, et si j’ouvrais mon cœur une fois encore? Une expérience malheureuse n’en entraîne pas forcément une autre!

Je parvins enfin à m’endormir, confiante et avec l’envie d’avoir des odeurs de cigarettes partout dans la maison.

Lorsque j’ouvris ma porte ce matin là, je ne fus même pas surprise de le trouver là Il me prit dans ses bras, m’embrassa tendrement….

Et c'est à cet instant, que notre amour était comme une évidence.





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -