nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Dans le sens de la course


Auteur : GERE Arno

Style : Anticipation




Des gens couraient partout. Ils sortaient de toutes les rues, de toutes les avenues. Ils étaient de toutes les races, de tous les âges, de tous les pays et se ressemblaient pourtant étrangement, contrairement à ce que certains disent. J’étais là, porté par le hasard, et j’avais suivi moi aussi le mouvement général. Plus par curiosité, je crois, que par mimétisme. Les sirènes hurlaient, les bruits de la ville enflaient, des énormes nuages de poussière blanche ou grise surgissaient de nulle part et nous incitaient, mordant nos talons, à nous presser encore plus. Tous les visages semblaient préoccupés, tendus vers un seul but qui était l’extrême pointe de l’île. Tout le reste, hormis fuir un ennemi qu’on ne voyait pas, n’avait plus qu’ une importance relative.

Arrivés en ce lieu , la plupart à bout de souffle, ils s’agglutinaient les uns contre les autres, chacun prenant appui sur le dos précédant, avec pour seule perspective visuelle, au loin, très au loin, la statue de la liberté. Ayant ainsi resserré les rangs, ayant repris une respiration plus normale, ils redevenaient conquérants et sûrs de leur force, des cris de victoire montaient et surpassaient les grondements sourds alentour. C'est vrai que cet amalgame de tissus et de chairs, pour qui l’aurait toisé du haut d’un building culminant, devait dégager de la force et de la densité. Au niveau du sol, les peaux se touchaient et se caressaient même, les langues se déliaient, les femmes n'étaient plus farouches, la compétition entre les hommes avait cessé, ne restait plus que le partage, on pouvait croire à nouveau au bonheur originel...

C'est au moment où il n'y a plus eu, en apparence, de mouvement, comme le signe d'une finitude, ou plus sûrement d’une lassitude et d’une vigilance endormie, que les tanks ont commencé, méthodiquement, à nous tirer dessus. En un rien de temps s’étaient déployées des armées jusque là invisibles, sorties d’on ne sait où, le ciel avait pris d’abord une couleur kaki puis s’était embrasé par le feu. Le métal triomphait aisément de la pierre. Notre surprise devait ressembler à celle qu’avaient éprouvée les gens au moment où on les avait poussé à franchir le seuil des chambres à gaz. Cela a semblé durer aussi longtemps que dure une vie. Au plus profond de cette nasse, on avait beau fermer les yeux et se boucher les oreilles, se terrer dans des trous de rat dérisoires, on voyait et on mesurait ce qu’était l’enfer.

Bien après, quand le silence s’est durablement installé, quelques survivants, dont je faisais partie, se sont risqués à sortir du ghetto et à reprendre la course, pour aller un peu plus loin, par défi, pour montrer qu’il ne fallait pas renoncer. Mais ça ressemblerait davantage, désormais, à une insignifiante débandade.

Il n’y avait plus comme avant, sur le bord des trottoirs, les encouragements habituels qui vous poussaient en avant et vous faisaient vous surpasser : "Go Forest Gump go!!" « You can do it ! » « Well done, guy ! » « My hero is among you ! ».L’innocence et les signes d’empathie, les sourires complices et de bienveillance avaient disparus.

Le chemin que j'empruntais redevenait solitaire, on ne pouvait plus dire qu’on suivait un itinéraire, encore moins une voie royale. Ma course partait du « ground zero »mais n’allait pas pour autant vers l’infini. Elle n’avait plus de sens, elle aurait pu tout aussi bien d’ailleurs partir dans une direction opposée sans que rien dans le monde ne change.

Le temps qui restait pour les survivants, se réduisait à une peau de chagrin, où il n’y aurait plus jamais de place pour de nouveaux tatouages mais où serait quand même inscrit, intact, tout ce qui aurait été vécu...

Quelqu’un, quelque part, plus puissant qu’un mortel, a t-il seulement prévu, un jour même lointain, pour que toute cette agitation ne soit pas vaine, de récupérer la mémoire infinie de toutes ces peaux de chagrin quand elles prennent leur envol ?


Marathon de New York 2001





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -