nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


La pisseuse


Auteur : H Sophie

Style : Scènes de vie




Camille est dans les WC de son petit studio. Elle n'a pas envie, mais elle se force. Ce serait quand même domage de se tortiller d'une subite envie de pisser en plein entretien.
Elle doit déménager, rendre les clés. Faut que ça marche.
Ca vient pas. Trop de stress. Juste envie de pleurer...une autre façon de se vider.
Sur le mur, une photo des "filles" en virée de fin d'exam. Elève studieuse signent les professeurs. C'est pas le tout.
Elle rentre dans un autre monde, son futur monde.

Le téléphone sonne. C'est pas vrai...toujours au mauvais moment. C'est peut-être pour son rendez-vous...Faut qu'elle décroche...
Le slip tendu sur ses genoux, elle fouille dans son sac... Ca sonne toujours. Son portable a passé la nuit sous le lit après son long coup de fil à Jérémy.
Elle décroche...l'écouteur grésille d'un sempiternel "Coucou ma chérie, c'est maman, comment tu te sens trésor ?..."
De toutes façon, elle n'écouterait pas la réponse.
Elle a appelé pour ne rien dire, et raccroché sans rien savoir. Comme d'hab.

Elle se rassoie sur son trône d'ivoire...juste un peu pourri de calcaire. A sa dernière visite, sa mère lui avait pourtant parlé de comment s'en débarrasser. Elle a oublié...Ca compte dans un état des lieux de sortie ?
Maintenant, elle a mal au ventre. C'est pas comme une douleur de règle franche et claire. C'est plus sournois.
De toutes façon, c'est toujours comme ça. Ca commence par un pincement au ventre...un poid sur la poitrine et la gorge qui se serre et ensuite, tout s'emballe... Elle transpire, son coeur la pilonne jusqu'à s'arrêter net dès que la porte s'ouvre et qu'elle le voit.

Son jury, son examinateur, ses bourreaux, et ses cauchemars reviennent.

Sa longue chevelure blonde balaye le sol. Elle laisse s'épendre sun mince filet d'urine. Pourquoi lui font-ils peur ces hommes de l'autre monde. Parce qu'ils ont le pouvoir de lui dire oui ou de décréter "au suivant" ? Parce qu'ils la dévisagent, qu'ils la décortiquent, qu'ils la bousculent, qu'ils la dérange. Elle se sent comme une poussière dans un aspirateur. Elle n'est pas encore des leurs...Comment le devenir, comment le mériter ? Elle s'efforce de sourire.
Pourquoi a t elle si peur ? de ces gens d'ailleurs...Est-il possible d'oublier à ce point l'ancien monde ? Celui des millions de rêves et des devenirs, Celui des amours éternels, celui des bonnes claques aux aventures déçues où les Tequila claquent, Celui des bain de foule de bannières militantes ?

C'est pourtant nous la force, la matière grise de demain, les futurs décideurs, vibrants d'idées de vies meilleures.
C'est bientôt nous qui leur feront bouffer leurs soupes aux vieux pépés dans des maisons de retraite insonorisées.
Qu'ont-ils de si terrible dans leur veste étriquées d'où seul un noeud de cravatte les laisse s'exprimer ?

Imagine les baisser le pantalon pour assouvir enfin leur grosse commission. Quand ils vicient l'atmosphère d'effluves nauséabondes qu'ils se dépêchent pour ne pas être surpris. Imagine les en pleine crise hémorroïdaire, ou suspendus encore au filet de leur prostate.
Ils ne sont plus ces inquisiteurs arbitraires. Ils sont des culs, des merdes, des ordures, des saletés dont débordent les pissotières.

Elle tire la chasse, se réajuste, range son téléphone dans son sac. Puis elle tourne la clé.





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -