nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Le bonheur enfin trouvé


Auteur : LEMAIRE Denis

Style : Scènes de vie




Paul n'a jamais connu ses parents, dès sa naissance, sa mère l'a abandonné aux bons soins d'un orphelinat, elle n'avait pas seize ans lorsqu'elle se retrouva enceinte des oeuvres d'un individu qui profita de sa naïveté, pour ses parents, il ne fut pas question qu'elle garde cet enfant, donc, contrainte et forcée, elle abandonna son bébé.

A l'âge de dix huit ans, Paul sort enfin de l'établissement, il possède un diplôme d'électricien, il a reçu quelque argent, juste de quoi pouvoir tenir au maximum un mois et encore en faisant très attention.
Garçon courageux, d'abord avec son peu d'effets dans un sac, à peine sorti, il se met en chasse pour trouver un emploi, c'est la priorité pour lui, un logement il n'y pense même pas, du moins dans l'immédiat.
Il entre dans la première cabine téléphonique qu'il rencontre et prend note des différentes entreprises d'électricité, puis se met en route, il ne connaît pas la ville, aussi, il demande très souvent son chemin.
Alors qu'il en est à sa sixième entreprise, il trouve un emploi dans cette dernière, il n'a aucune référence, n'a jamais travaillé, peu importe le patron l'engage à l'essai pour trois mois, il commence le lendemain, après avoir remercié le patron, il se met alors à chercher un endroit pour se loger.
Il trouve enfin une petite chambre meublée à un prix qui lui semble plus que raisonnable, ce n'est pas du luxe, mais peu lui importe, il a un lit une petite garde-robe, une table, deux chaises, un armoire avec quelques vaisselles et un réchaud à gaz, il s'installe, puis sort acheter de quoi faire taire son estomac qui crie famine, n'ayant rien avaler depuis le petit déjeuner.

La première quinzaine de travail effectuée, son patron voyant son courage et son sérieux au travail, lui octroya une augmentation substantielle, il allait pouvoir faire quelques économies, il était le plus heureux des hommes.
Tout était donc pour le mieux, mais une chose essentielle à son âge est la nourriture, or malgré qu'il mange à sa faim, il commence à ressentir une mauvaise fatigue, cela n'échappe pas à son patron.
- Je peux te poser une question petit
- Certainement patron
- Qui te fait à manger ?
- Personne, je vous l'ai dit, je vis seul dans une chambre meublée
- C'est bien ce que je pensais, et tu manges quoi ?
- Un peu de tout
- Mais pas de cuisine convenable donc ?
- Je ne sais pas, pourquoi me demandez-vous ça
- Parce que tu perds de ton énergie, en plus tu me semble fatigué, je me trompe ?
- C'est vrai monsieur, depuis quelques jours je suis assez fatigué, ce n'est pas bien grave
- Possible, toujours est-il que ce midi tu viens manger chez moi, en plus, tous les jours après le travail, tu viendras dîner chez moi, je voulais t'augmenter une nouvelle fois, mais je préfère te donner un peu moins d'argent maintenant pour que tu restes en bonne santé, tu es d'accord ?
- Vous êtes trop gentil monsieur, merci
Commence alors une toute nouvelle vie pour Paul, il est bien nourri, l'épouse de son patron est un véritable cordon bleu, chaque soir, il se régale, au point que très vite il a retrouvé ses couleurs, son énergie et en plus il prend du poids.

Un matin, alors qu'il se trouve à l'atelier en train de préparer un tableau électrique, il voit passer dans la cour une jeune fille, curieux il la suit des yeux, elle lui semble bien jolie, lorsque son patron vient le retrouver, il lui dit
- Tu sais Paul, je suis enfin un homme heureux
- Pourquoi ? Monsieur, vous aviez des problèmes ?
- Non, aucun, mais ma fille a enfin terminer son stage et est rentrée, tu ne peux pas savoir comment elle nous manquait à ma femme et moi
- J'ignorais que vous aviez une fille monsieur
- C'est vrai, je ne t'en ai jamais parlé, viens, je vais te la présenter
Et ensemble ils rentrent dans la maison, directement Paul devient rouge comme un coquelicot, la fille qu'il a vu passer dans la cour, c'est elle, dieu qu'elle est belle, blonde comme les blés, des yeux superbes et des courbes qui lui semblent comme taillées sur mesure, il est bloqué sur place.
- Emilie, je te présente mon jeune ouvrier, Paul, voici ma fille Emilie
- Ravi de faire votre connaissance, bredouille Paul
- Je suis enchantée et heureuse que papa ait trouvé un ouvrier qui lui convienne, bienvenue dans la maison Paul
- Merci mademoiselle

Emilie aussi a bien regardé le jeune homme, de suite elle s'est sentie rougir quelque peu elle aussi, non pas qu'elle soit timide mais il lui plaît ce jeune homme
A dater de cet instant, la vie de Paul va changer de tout au tout, jusqu'à présent sa tenue vestimentaire se limitait à très peu de choses, avec les économies réalisées depuis qu'il travaillait, il s'acheta de quoi être plus présentable.
Comme chaque soir, il continuait à dîner chez son patron, une grande amitié commença entre lui et Emilie, c'est ainsi que tous deux ils commencèrent à sortir ensemble, aller au cinéma etc., Toujours avec la bénédiction des parents d'Emilie amitié qui très vite se changea en amour, avec la bénédiction des parents d'Emilie, qui considéraient un peu Paul comme leur fils adoptif.

L'amitié étant le prélude de l'amour, elle se transforma donc très vite, d'abord par un flirt gentil, quelques baisers échangés pendant les séances de cinéma, puis le flirt devint plus poussé, et les attouchements se firent de plus en plus pressants, pourtant aucun rapport sexuel jusqu'à ce jour.
Un samedi soir, alors que les deux tourtereaux sortent du cinéma, Paule demande à Emilie, si elle est d'accord qu'il demande sa main à ses parents, la réponse lui est donnée presque sous forme de cri, ce fut un oui retentissant, alors à peine rentré, Paul pris son courage en main et demanda s'il pouvait courtiser leur fille.
Pris d'un fou rire Gustave le père, lui dit
- Alors la mon bonhomme, ce que tu me demande est vraiment tout bon, cela fait des mois que tu le fais, non ?
- Pas tout à fait, répond Paul ou plutôt pas exactement
- Pour toi peut-être, mais pour Emilie et nous bien
- Vous êtes donc d'accord que nous courtisions officiellement ?
- Absolument grand sot, tu as mon accord et celui de ma femme, je suis heureux pour vous
- Merci monsieur
- Alors grand dadais, qu'attends-tu pour embrasser ta fiancée ?

Les deux amoureux s'embrassèrent enfin devant les parents, commence alors pour les tourtereaux une période plus intensive dans leurs rapports, les timides attouchements passés, les caresses deviennent plus précises et un soir alors qu'ensemble dans le petit meublé de Paul ils se retrouvèrent au lit, ni Paul, ni Emilie n'avaient à ce jour jamais eu de rapports sexuel, c'est avec une certaine gaucherie qu'ils font l'amour, mais étant une chose tout à fait naturelle, très vite leurs rapports se sont faits avec un réel bonheur pour chacun.

La date du mariage est déterminée, reste à savoir où ils vont abriter leur amour, après une brève discussion entre Gustave, son épouse et les deux jeunes, la décision tombe, pas besoin de chercher un logement, la maison est assez grande pour abriter les deux couples.

Paul enfant de l'assistance publique est depuis lors le plus heureux des hommes, il a une femme qu'il adore et qui le lui rend bien, l'entente avec ses beaux-parents qu'il considère comme si c'était les siens, en plus de par ses connaissances et par son travail la petite entreprise a fortement évolué, de deux ils sont actuellement une grosse vingtaine, c'est Paul qui avec son beau-père s'occupe de diriger les équipes sur les différents chantiers, Emilie lui a donné une magnifique petite fille belle comme le jour, quoi demander de plus à la vie ?





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -