nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Amant de sa belle-mère


Auteur : LEMAIRE Denis

Style : Scènes de vie




Ils sont tous deux au lycée lorsqu'ils lient connaissance, ce ne fut pas un véritable coup de foudre, mais presque.
Très vite Eric et Sabrina flirtent ensemble, elle est plus que mignonne, il est assez beau gosse, relativement grand, bien bâti, allure sportive etc., bref, ce jeune home est tout à fait bien de sa personne et plaît à pas mal de jeune fille du lycée.

Avant l'arrivée de Sabrina au lycée, Eric a déjà pas flirter avec d'autres, mais aucune n'a jusqu'à ce jour réussi à l'accrocher réellement, après quelques sorties avec l'une ou l'autre, très vite, il laisse tomber et se rabat sur une nouvelle conquête.
Mais tout est changé avec Sabrina, dès qu'il se présente à elle, le courant passe, très vite ils flirtent et contrairement à ce qui se passait avec les autres filles, cela dure, à telle enseigne que la pauvre Sabrina n'est guère estimée par les autres nanas.

Pendant les deux années d'études qu'il lui reste à faire, Eric est toujours avec Sabrina, le gentil flirt est devenu un véritable amour, chaque jour ils se retrouvent, aussi bien au lycée que le soir et le week-end, ils sont devenus inséparables.
Etudes terminées, Eric a pas mal de difficultés pour trouver un emploi, de son côté Sabrina a quant à elle trouver un poste de secrétaire dès sa première démarche.
Pour ne pas encore resté à charge de ses parents, Eric finit par accepter un job qui n'a strictement rien à voir avec les études faites, mais qui même si son salaire n'est pas mirobolant, il permet à ses parents d'avoir une rentrée supplémentaire.

Eric et Sabrina fiancés maintenant décident de se marier, ils ont l'accord de leurs parents respectifs, il leur faut trouver un logement, lorsque Sabrina en parle chez elle, ses parents de suite lui disent que leur demeure est grande assez pour qu'ils vivent chez eux, Sabrina le dit à Eric
— Chéri, j'ai parlé avec mon père et ma mère pour qu'ils essayent de par le commerce, de savoir si un client ou l'autre ne connaît pas une petite maison ou un appartement à louer
— J'ai fait la même demande à mon père
— Et bien, mes parents m'ont répondu que la maison est assez grande pour que nous y habitions
— Tu en pense quoi, ma chérie?
— C'est une bonne idée, ainsi nous pourrons faire pas mal d'économies afin de plus tard faire l'achat d'une maison rien que pour nous
— Tu as raison, mon amour, alors pour moi c'est ok
— Je peux dire que tu acceptes ?
— Absolument

Le mariage a lieu, le jeune couple vit chez les parents de Sabrina et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où le père de Sabrina meurt d'une crise cardiaque, ce décès va tout changer.

Quelques jours après le décès, Josiane la maman de Sabrina âgée de 53 ans, demande à sa fille de la seconder dans le commerce, cette dernière refuse, le commerce ce n'est pas fait pour elle.
— Ecoute chérie, tu dois bien comprendre que seule je ne saurais pas tenir le magasin et encore m'occuper du reste, arrête de travailler et tenons le magasin et le ménage à nous deux, tout est quand même pour toi.
— Non, maman
— Alors je n'ai plus qu'une solution, c'est de remettre le commerce
Ayant entendu la conversation entre les deux femmes, Eric intervient
— Ecoutez belle maman, je crois savoir que Sabrina de par le décès de son père est héritière d'une partie du patrimoine.
— Oui, et alors ?
— Alors, voilà, si je vous rachetais votre part ?
— Très bien, mais que deviendrai-je ?
— Comme maintenant, je tiendrai le magasin avec vous, enfin en partie, puisque de cette façon vous aurez tous loisirs de vous occuper du ménage.
— Mais chéri, intervient Sabrina, où iras-tu chercher l'argent ?
— Dans une banque pardi!, Tu sais chérie, je m'ennuie à mourir au travail, alors pourquoi ne pas reprendre le commerce, ainsi je travaillerai pour moi
— Tu as probablement raison chéri, qu'en penses-tu maman ?
— Moi je suis tout à fait d'accord, je vais demander un rendez-vous chez le notaire

Après les comptes et décomptes fait par le notaire, tant sur l'héritage et sur la part à payer à la mère de Sabrina, Eric se renseigne pour l'obtention d'un crédit.
Crédit accepté, Josiane payée, Eric et Sabrina sont maintenant propriétaire de la maison et du commerce, Eric a donné son préavis et s'occupe désormais du magasin.
Il est le plus heureux des hommes, le commerce marche très bien, sa petite femme elle continue à se rendre au bureau, Josiane s'occupe du ménage et des repas, tout est parfait.

Voilà déjà deux ans que tout fonctionne de cette manière sans jamais avoir le moindre pépin ni anicroche, brusquement tout va changer, un samedi soir, alors que les parents d'Eric invités au dîner sont à table, Eric se lève pour se rendre à la cuisine chercher une bouteille de vin, il entre, Josiane est occupée à préparer le plat de viande, en passant derrière sa belle-mère il la frôle, elle se retourne et comme il fait assez étroit ils se retrouvent face à face, elle est tout contre lui, Eric sent comme une décharge électrique, jamais depuis qu'ils habitent ensemble, ils ne se sont trouvés aussi près l'un de l'autre, Eric se retire plus ou moins mal à l'aise, cela n'a pas échappé à Josiane.
Il faut dire que malgré son âge, Josiane est restée une très belle femme, pas de rides, pas de cheveux blancs, un corps superbe, qui ferait encore pâlir de nombreuses jeunes filles, cela elle le sait car souvent on le lui a dit.

Le lundi suivant, Sabrina comme à son habitude est partie à 7 heures 30, comme Eric n'ouvre le magasin que vers 9 heures, il flâne quelque peu, puis se rend à la salle de bains, alors qu'il prend sa douche, Josiane entre, complètement nue, sans aucune hésitation elle pénètre dans la cabine douche, surpris tout d'abord, Eric sent la main de Josiane caresser ses parties génitales, elle se colle littéralement contre lui, pressant ses seins encore bien ferme contre la poitrine du pauvre Eric.
Eric veut la repousser, elle s'accroche à lui et le pénis de l'homme est écrasé sur le pubis de la femme, alors ils s'embrassent et se caressent mutuellement en final ils se retrouvent dans la chambre de Josiane et ils font l'amour, Josiane est une amante fougueuse, lui, un très bon amant, il répond à tous ses désirs de plaisirs.

Chaque jour de la semaine, sauf le week-end, ils se retrouvent au lit et font l'amour comme si, ils en avaient été sevrés pendant longtemps, Josiane y met toute sa fougue et lui toute son ardeur.
Et Sabrina dans cette histoire ? Elle ne se doute absolument de rien, il faut dire qu'elle, contrairement à sa mère, n'est pas tellement portée sur le sexe, bien sûr, elle aime faire l'amour, mais ce n'est pas une nécessité en soi, aussi elle est tout à fait satisfaite de ne faire l'amour que le week-end et encore.

Les joutes amoureuses de Josiane et Eric durent depuis pas mal de temps, Eric commence à lasser, en plus, il culpabilise, principalement vis à vis de sa femme, car il l'aime sa petite femme, alors commence pour lui la question de savoir comment mettre fin à ces jeux dangereux.
Lorsqu'il a terminé avec Josiane, il veut lui dire que c'est la dernière fois, mais il n'ose pas, il redoute sa colère qui par vengeance ou par dépit, elle pourrait raconter tout à sa fille, il pense sincèrement qu'elle en est capable, que faire ?
Il faudra pourtant bien qu'il se décide, prenant son courage en main, alors qu'il est sous la douche, il la repousse, elle insiste, mais il refuse catégoriquement ses caresses, elle n'insiste plus et attend qu'il sorte de la douche pour y entrer.
Il est en fin de compte content d'avoir résisté, la journée se passe sans que le sujet ne soit abordé par Josiane.

Le lendemain matin, elle insiste de nouveau, il refuse de nouveau en lui disant
— C'est terminé, plus jamais je ne ferais l'amour avec toi, j'ai été complètement idiot d'avoir accepté
— Mais Eric, pourquoi ? Tout était si bien entre nous
— Tu as pensé à ta fille ?
— Bien sûr que j'y ai pensé, mais je sais qu'elle n'est pas très portée sur le sexe, par contre toi et moi bien
— Je te dis que c'est fini entre nous, cherche un autre pour te sauter, je te demande de ne rien dire à Sabrina
— Je te promets de ne rien lui dire, moi aussi j'aime profondément ma fille, si j'ai tout fait pour faire l'amour avec toi, c'est parce que toi aussi je t'aime, mais d'une toute autre façon, je te remercie de m'avoir donné autant de plaisir pendant tout ce temps, désormais je te laisserai tranquille, toutefois je te demande de ton côté de rien dire à Sabrina, et si dans l'avenir tu désires malgré tout faire une fois encore l'amour avec moi, je serais la femme la plus heureuse.
— Cela n'arrivera plus jamais

Il tient parole, elle aussi, leurs rapports sont revenus comme au temps du beau-père, c'est à dire entre belle-mère et beau-fils.
Jamais Sabrina ne s'est doutée de quoi que se soit, même pas lorsque de nouveau son mari lui demandait de faire l'amour dans le courant de la semaine et plus chaque week-end.
L'entente est complètement revenue entre leur trois, Eric et Sabrina s'adorent comme au premier jour, Josiane a trouvé un nouvel amant avec qui elle semble comblée et chez qui elle se rend souvent, sa fille l'a accepté sans rien lui dire, connaissant le tempérament de sa mère elle a trouvé cela tout à fait normal.
A présent le plus cher désir d'Eric, est d'avoir un enfant, cela est une autre histoire.





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -