nouvelles persos
nouvelles persos


Partagez cette nouvelle sur Facebook


Heureuse rencontre


Auteur : LEMAIRE Denis

Style : Scènes de vie




La vie parait bien triste à Jules, âgé de trente deux ans, il est toujours célibataire et vit seul dans la maison de ses parents décédés depuis plus de sept ans.
Ce n'est pas l'envie qui lui manque de pouvoir rencontrer la femme avec qui il passera le reste de sa vie, mais sa grande timidité fait qu'il n'ose pas draguer et surtout qu'il ne sait pas comment s'y prendre.
Alors qu'il fait comme chaque semaine ses petites courses dans une grande surface, arrivé à la caisse, il est frappé par le regard et le sourire de la caissière, il en devient tout rouge.
Il faut dire qu'elle est belle la caissière, même très belle, aussi c'est avec difficulté qu'il arrive à payer le montant demandé, toujours avec un large sourire.
C'est tremblant qu'il quitte le magasin, rentré chez lui, le beau visage souriant de la caissière est toujours devant ses yeux.
Il en est même à penser retourner faire l'achat de n'importe quoi pour la revoir.
Après de longues minutes de réflexion, il décide de se rendre à nouveau au magasin.
En chemin, il se demande ce qu'il va bien pouvoir acheter, en fait il n'a besoin de rien, sauf de revoir le beau visage et le sourire radieux de la belle caissière.
Comme il doit longer l'arrière des caisses en entrant dans le magasin, il a tout loisir de regarder si elle est toujours à sa caisse.
Elle est toujours à son poste, sans se faire remarquer il la regarde attentivement, certes, elle effectue son travail, mais son visage reste presque impassible, mis à part qu'elle salue poliment les clients et leur dit simplement le montant à payer.
Il se rend au plus vite au rayon librairie, il prend deux revues et se dirige illico vers la caisse où se trouve la belle tant admirée.
Tout en ne la quittant pas des yeux, il attend patiemment son tour.
Mais la belle sans en avoir l'air, elle aussi remarque Jules dans la file, lorsque c'est enfin son tour, elle lui dit avec comme la première fois son beau sourire tout simplement "bonjour monsieur".
Il paye, toujours toute souriante, la belle lui dit ensuite "bonne journée monsieur"
Il répond avec une certaine difficulté "à vous aussi", puis il se rend à la cafétéria, il prend un café et va s'asseoir à une table d'où il peut tout à son aise voir les entrées et sorties des gens.

Il n'attends pas bien longtemps, il la voit sortir, elle se dirige directement à la cafétéria, car elle a bien vu qu'il était assis à la première table, donc bien visible.
Elle entre et se rend auprès de la caissière, elles se font la bise
— Tu vois le gars qui se trouve à la première table demande t'elle
— Oui pourquoi ?
— Tu le trouves comment ?
— Pas mal du tout
— C'est tout ?
— Ben oui
— Moi, je le trouve craquant ce type, dès que je l'ai vu à ma caisse, j'ai craqué, aussi lui ai-je fait mon plus beau sourire en lui disant bonjour
— Et alors ?
— Alors, il est devenu aussi rouge qu'un coquelicot
— Pas vrai, pourtant il semble avoir plus de 25 ans tout même
— Ce n'est pas tout, il est revenu une seconde fois, toujours à ma caisse, alors rebelote, nouveau sourire et nouveau phare
— Tu veux faire quoi ?
— Je vais aller le trouver, tu vas voir, ne rigole pas d'accord ?
— D'accord, mais je tiens l'oeil
— OK

Comme dit, elle se dirige à la table de Jules, tire un siège et s'assied, elle tend sa main droite et avec un large sourire elle se présente
— Moi c'est Caroline et toi ?
Devenu une nouvelle fois complètement rouge, il répond en lui tenant la main
— Moi, c'est Jules, je suis enchanté
— Moi, je suis ravie, vous m'offrez un café ?
Sans répondre, il se lève et va chercher le café demandé, lorsqu'il revient auprès d'elle, elle le regarde gentiment et dit
— Merci pour le café, mais j'aurais aimé avoir une petite pâtisserie avec
Cette fois il est rouge de honte, comment n'a-t-il pas demandé si elle ne voulait pas autre chose.
C'est elle qui entame vraiment la conversation, ceci en lui posant diverses questions, à savoir, sur ses occupations, où il se rend lorsqu'il sort, si il est fiancé, etc.
Elle apprend ainsi qu'il est célibataire, qu'il ne sort jamais sauf pour faire une promenade seul en voiture, qu'il vit seul, bref, il répond à toutes les questions posées, au fur et à mesure qu'il parle, il prend plus d'assurance
Caroline le remarque bien entendu, aussi elle continue à entretenir la conversation, en disant ce qu'elle fait dans la vie et qui elle est.
Il apprend ainsi, qu'elle aussi est toujours célibataire, qu'elle vit chez ses parents, qu'elle n'aime pas beaucoup sortir en boite, qu'elle préfère une bonne séance de cinéma etc.
Jules prend de plus en plus d'assurance, il ose alors lui proposer d'aller au cinéma ensemble, elle accepte, c'est d'ailleurs ce qu'elle attendait, car si il ne l'avait pas fait, c'est elle qui lui aurait proposé.
Ils se mettent donc d'accord pour l'heure et le lieu du rendez-vous.
Cela étant fait, Caroline lui tend la main en signe d'au revoir
Le pauvre Jules ose tout de même lui demander
— Tu rentres en voiture ?
— Non, je n'ai pas de voiture, je rentre en bus, pourquoi ?
— Veux-tu que je te reconduise jusque chez toi ?
— Absolument, si cela ne te dérange pas
— Pas du tout


Ils sortent de la cafétéria, se dirigent vers la voiture de Jules, il ouvre la portière et laisse entrer Caroline, referme la portière, puis fait le tour pour entrer à son tour.
Il met le moteur en marche et lui demande où il doit la conduire, sans hésitation elle lui donne son adresse.
Ce n'est pas tellement loin de chez Jules, il ne fait donc presque aucun détour.
Arrivés devant la demeure de Caroline, toujours galant, Jules va ouvrir la portière, elle sort de la voiture et alors qu'il lui tend la main en guise d'au revoir, elle l'embrasse sur les deux joues en disant
— A tout à l'heure, ne soit pas en retard
Lui ne sait rien répondre, sa surprise est si grande qu'il en est tout tremblant.
Très vite il remonte dans sa voiture et prend la route pour rentrer chez lui.

Jules est dans un état de nervosité pas possible, en effet pour lui c'est la toute première fois qu'il va se rendre au cinéma accompagné d'une fille, il réfléchit à ce qu'il va mettre comme vêtements.
Ce n'est pas qu'il n'ait pas de quoi se vêtir, mais le choix lui semble difficile, alors que ce n'est pas sa tenue vestimentaire qui a fait que Caroline le remarque.
Mais pourquoi lui a-t-elle porté un intérêt si soudain ?
La réponse à cette question, elle est la seule à pouvoir y répondre, il est possible que ce soit tout simplement son type d'homme.

L'heure du rendez-vous arrive enfin, Jules s'y rend sans retard, il est dans un état de nervosité pas possible, il a beau se dire qu'il doit se calmer, rien n'y fait.
Il attend avec grande impatience la venue de Caroline.
Elle arrive avec seulement cinq petites minutes de retard, cependant ces cinq petites minutes ont paru une éternité pour Jules
Directement il sort de sa voiture pour venir lui ouvrir la portière
Sans autre forme, elle l'embrasse comme tout à l'heur sur le deux joues, de nouveau il pique un phare, Caroline elle se contente de sourire.
Il se rendent à la salle de cinéma, la voiture garée, Jules achète les places et ils entrent dans la salle sombre, ils s'installent, à peine assis, Caroline lui prend la main et la serre dans la sienne.
Il ne comprend pas le message, alors elle conserve sa main dans la sienne.
Ils sont déjà installés depuis plus d'une demi heure et Jules est toujours dans la même position, il ne sait pas ce qu'il doit ou peut faire.
C'est Caroline qui va prendre l'initiative, sans trop savoir ce qui lui arrive, Jules est embrassé pleine bouche, gauche et ignorant comme pas deux, il ne sait pas répondre au baiser ainsi reçu, alors elle récidive et fait en sorte qu'il entrouvre la bouche, elle insiste et réussit à introduire sa langue.
Se rappelant enfin avoir vu et revu des baisers à la télévision et au cinéma, il commence à répondre au baiser de Caroline.
Enfin soulagée Caroline se retire un peu, le regarde et lui dit doucement
— Embrasse-moi
Il ne se fait pas prier, cette fois c'est lui qui embrasse, tout en se laissant guider en quelque sorte par elle.

Au fil des rencontres, Caroline fait en sorte que Jules prenne plus d'assurance en lui, avec énormément de patience elle arrive enfin à ce que sa grande timidité diminue.
Cela fait plus de six mois qu'ils se voient de façon régulière et jamais Jules n'a été plus loin qu'aux baisers, mais d'autres choses sont nettement désirées par Caroline, faut-il qu'elle l'aime ce dadais, pour avoir attendu aussi longtemps sans qu'il ne tente rien.
Va-t-il encore falloir qu'elle prenne l'initiative, c'est plus que probable.
C'est d'ailleurs ce qui va se passer.

Le samedi suivant, alors que ensemble ils sont allés faire les courses de Jules et après avoir remis tout en place, Caroline se colle à Jules, l'embrasse, pendant qu'ils s'embrassent, elle passe sa main sur la braguette de Jules, doucement elle sent le pénis gonflé, alors elle insiste.
Elle finit ainsi, sans qu'il ait réagi, à sortir le sexe en érection hors du pantalon et du caleçon, elle le caresse, très vite il se retire brusquement et se lâche à même le sol rouge de honte.
Une fois de plus Caroline lui explique que se qui vient de se passer est tout à fait normal.
Après avoir nettoyé, Caroline lui dit
— Viens, allons dans ta chambre
— Dans ta chambre ?
— Absolument, et dans le lit encore, je veux que tu me fasses l'amour
— Je n'ai jamais fait ça
— Je sais, mais cela ne veux strictement rien dire, viens suis-moi
Et Jules de suivre Caroline à l'étage, ils pénètrent dans la chambre, elle ouvre le lit en rabattant la couette sur le pied du lit
Elle commence alors à déshabiller Jules, qui se laisse faire comme un enfant, lorsqu'il est nu, elle ôte elle-même le peu qu'elle à sur elle.
A présent complètement nus tous les deux, elle l'entraîne sur la couche, commence alors les explications et conseils de Caroline à Jules, c'est ainsi qu'il apprend où se situent les zones érogènes de la femme.
Enfin, il arrive à lui donner du plaisir, alors elle lui dit doucement
— Viens, prends-moi
Et ils font l'amour, il faut qu'elle le calme, mais en bon élève il fait ça relativement bien pour un débutant.
Lorsqu'il a terminé, elle lui dit
— C'était très bien mon chéri, à présent tu es un homme
— Je t'aime Caroline
— Moi aussi mon grand je t'aime de tout mon être maintenant

Peu de temps après ce premier round, suivi régulièrement par d'autres, Caroline emménage chez Jules, elle lui dit et explique qu'elle veut faire un essai, un peu surpris, Jules accepte.
Il faut savoir que Caroline a déjà fait d'autres essais qui se sont soldés par un échec, au départ tout allait très bien, mais très vite elle déchantait.
Mais c'est sans compter sur la volonté de Jules de garder cette femme pour la vie, la première pour lui certes, mais il veut aussi qu'elle soit la dernière.

Tout va très bien entre eux deux, Jules devient au fil des jours de moins en moins timide, il prend au contact de sa femme, comme il dit, de plus en plus d'assurance sur ses capacités, il ne craint plus d'avoir des entretiens ou discussions avec d'autres, principalement au travail.
Presque après une année, Jules se décide de demander à Caroline de l'épouser, pour ce faire il a acheté une superbe bague.
Il invite caroline au restaurant, pendant le repas et en attendant le dessert, devant les autres personnes se trouve dans la salle, il se met à genoux et lui demande le regard implorant
— Caroline mon amour, veux-tu bien devenir ma femme devant dieu et les hommes ?
La réponse est directe et forte, comme un cri du cœur
— Oui de tout mon cœur, je t'aime et veux finir ma vie à tes côtés
Les autres clients applaudissent et le patron voyant ça, offre le champagne au tourtereaux, ainsi qu'à tous les clients présents dans la salle.

Le mariage, se fait dans la plus stricte intimité, seuls les parents de caroline et les témoins, ce qui n'empêcha pas à la noce d'être réussie.
Depuis ce jour tout va changer pour Jules, conscient à présent de ce qu'un homme doit être, il n'a plus la crainte de se faire valoir aux yeux des autres, il ose maintenant prendre part à des discussions, ce qu'il n'avait jamais oser avant.
Au contact de sa femme il est devenu un homme responsable, qui sait ce qu'il veut dans la vie, c'est ainsi qu'il devient cadre supérieur.
Avec Caroline, il est toujours très gentil, prévenant et toujours prêt à lui faire plaisir dans tous les domaines.
Quant à Caroline, après ses échecs précédant, elle est aux côtés de Jules totalement épanouie, heureuse du bonheur qu'il lui procure.





nouvelles persos lecture aleatoire
lecture aléatoire




Multipanda - B'Resto Buro - Infoquizz - Refina - Solution Piscines - Solutions Banque - Yaca-Sudoku -