La gifle



Nouvelle écrite par Abdelwahab BOUMAZA dans le style Réflexion



Vous aimez cette nouvelle ? Partagez-là !
image3

Un de nos partenaires

MULTI PANDA
Création de sites internet
Site vitrine ou site sur mesure




Salim était tout ébahi devant cet étrange spectacle : les narines étaient tellement grandes et noires, et les ailettes palpitaient, bougeaient constamment ! Coincé entre deux bonhommes, les yeux grands ouverts, il s’oubliait dans la contemplation de ces trous vus d’en bas, qui s’animaient d’eux-mêmes, comme s’ils étaient indépendants. Tout petit qu’il était, il avait compris que c’était quand le bonhomme parlait, que tantôt elles s’ouvraient un peu plus, tantôt elles reprenaient leur position initiale. Les deux autres trous du nez de l’autre homme l’attiraient aussi, mais il revenait toujours vers les deux premiers. Il regardait un moment la bouche et les lèvres qui bougeaient sans cesse, mais c’étaient les trous du nez qui le captivaient. « Ils sont noirs, ils doivent être très profonds, ils vont où ? » se demandait-il. Ils étaient tout pleins de poils, qui s’agitaient. Soudain, il faillit tomber et même s’évanouir, pendant qu’une douleur atroce lui faisait élancer sa joue gauche. Incontinent, il y porta sa menotte. La gifle lui avait fait très mal. Il s’en fut en courant et en pleurant.
« Qu’as-tu, mon fils ? » lui demanda sa mère, l’air intrigué et non moins alarmé.
Puis, voyant sa joue gauche toute rouge et des marques de doigts bien tracées dessus, elle s’écria, épouvantée :
« Qui t’a frappé, dis, qui t’a giflé ?
-    C’est un homme dans la rue.
-    Que lui as-tu fait ?
-    Rien, maman… Je le jure, par Allah, je ne lui ai rien fait.
-    Mais il est fou ou quoi ? Oh, mon Dieu, quels temps nous vivons, des adultes qui s’en prennent à des gosses ! Viens, mon petit, que je te lave le visage. Qu’Allah le punisse pour ce qu’il t’a fait, le malfrat !»
Plus tard, il arrivait à Salim d’y penser de temps en temps, et il se demandait à chaque fois ce qu’il avait fait au gars pour mériter cette gifle. Peut-être comprendrait-il la chose quand, fouillant bien dans ses souvenirs et revoyant le film avec détail, il deviendrait adulte, grand comme ce gars.



image1

Lecture aléatoire

Envie de flâner au fil des pages et de découvrir des récits, des histoires et des personnages au hasard, c'est par ici.



Merci à nos partenaires

Les partenaires qui soutiennent Nouvelles-Persos nous permettent d'y consacrer du temps, et donc de gérer le site dans l'intérêt des auteurs et des lecteurs.
Merci à eux.

Actualités

Mises en ligne, news, infos...


Statistiques

Nouvelle-Persos

Une nouvelle est une oeuvre littéraire proche du roman, mais qui s'en distingue par sa brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des évènements contés.